LES PREMIERS COUPS DE PIEDS DANS UN BALLON À 4 ANS DANS MON PAYS NATAL

À l’âge de douze ans, je fis mes premiers pas dans le football au sein du club Coronel Aguirre. Au bout de quelque temps, je décidai de faire une pause, puis cédai aux sollicitations des dirigeants du club pour revenir et disputer un match où de nombreux observateurs devaient être présents.

J’acceptai donc l’invitation, et un agent de joueurs qui assistait alors au match décida d’acheter mon contrat : après une période d’entraînement difficile, je débutai dans l’équipe principale du Coronel Aguirre.
J’avais 15 ans.

Ce fut une période étrange et particulière. Mon frère m’encourageait. Il disait que compte tenu de mes qualités, je devais absolument jouer au foot. Ma mère, au contraire, voulait que je fasse des études ou que je travaille, pour aider la famille.

Après 5 mois au Coronel Aguirre, mon agent m’emmena en Italie pour intégrer la Fermana, mais à cause de problèmes administratifs liés au passeport extracommunautaire, je dus abandonner presque immédiatement l’aventure italienne et revenir en Argentine, parmi les jeunes de la Boca Juniors.

L’expérience fut brève et semée d’embuches. Je ne réussis pas à m’intégrer et je décidai d’abandonner le football pour la seconde fois, à 16 ans à peine. Je retournai alors dans ma ville et me mis à suivre une formation d’électricien, aidant ainsi mon frère.

Après trois mois seulement, ma vie prit un tournant significatif, surtout sur le plan professionnel. En effet, je fis la connaissance d’Eduardo Rossetto et d’Alejandro Mazzoni, l’agent qui aujourd’hui encore m’accompagne pas à pas dans ma carrière.